3 questions à…

Une seule petite année pour rencontrer les près de 200 000 entrepreneurs français installés à l’étranger ? Ce n’est évidemment pas assez… Nous ne pouvons pas interviewer tout le monde. C’est pourquoi nous avons souhaité créer cette nouvelle rubrique « 3 questions à… » afin de vous faire découvrir de nouveaux profils.

Cette rubrique sera mise à jour régulièrement. N’hésitez pas nous envoyer vos réponses si vous êtes entrepreneurs et que nous ne passons pas par votre ville ou votre pays d’accueil !

Ci-dessous, vous trouverez les 3 questions à :

  •  Willy Portier, créateur du site http://business-internet-chine.com á Pékin (CHINE)
  • Alexandre Lebeuan, créateur de Shanti Travel à Delhi (INDE)
  • Jean-Paul Duvergé, créateur de Asia Safari au LAOS
  • Ludovic Thiriez, artiste/entrepreneur à Budapest (HONGRIE)

__________________________

r111.gif Willy Portier, créateur de http://business-internet-chine.com a Pékin (CHINE)

Pouvez-vous vous présenter et présenter la société que vous avez créée ? 

Je m’appelle Willy PORTIER et je viens d’avoir 28 ans. Cela fait maintenant deux ans que je suis en Chine, à Beijing après un court passage de deux mois sur Shanghai. Côté professionnel je suis issu du monde Internet avec mes 4 années d’expérience, un DESS et une licence spécialité E-commerce. Je suis consultant en référencement.

La Chine, tout le monde le sait, est devenu 3eme puissance mondiale grâce à son taux de croissance du PIB d’environ 10% par an depuis 20 ans. Ce que l’on sait moins c’est que le secteur à plus forte croissance dans l’empire du milieu est celui des nouvelles technologies, en particulier Internet et la téléphonie mobile. Ainsi la Chine est le 1er pays en terme d’usagers de téléphonie mobile et presque le 1er (encore un petit effort) en terme d’internautes.

Internet étant mon domaine, je m’intéresse de près à ce secteur. Dans le même temps il m’a semblé qu’on manquait d’informations, en particulier francophone, sur ce domaine. C’est pourquoi je suis à l’initiative du site gratuit d’informations sur les NTIC en Chine http://business-internet-chine.com. Le site propose en outre des études de marchés de pointe sur le secteur qui peuvent intéresser les investisseurs.

 Pourquoi avez-vous choisi de partir à l’étranger pour créer votre entreprise et quelle vision avez-vous sur votre pays d’accueil ? 

J’ai choisi de partir en Chine pour deux raisons : humaine et pragmatisme du business. Bien que francais je ne viens pas d’une ville en particulier puisque en 25 ans je suis passe par Grenoble, Geneve, Perpignan, Nice, Paris et Nantes. Globe trotter en France, je n’allais pas m’arrêter en si bon chemin et j’ai décidé de voir comment c’était 10.000 km plus loin. Ainsi cela me permettait de connaître une culture tout à fait différente et d’assouvir mon goût de l’aventure. Côté business, au début je ne voulais pas forcément créer une entreprise, mais je voulais aller en Chine pour voir les opportunités que la Chine pouvait m’offrir.
J’aime retourner en France une fois par an pour revoir les amis la famille ou manger francais… Mais passer ces retrouvailles, la Chine me manque. Quand on retourne en France après une année, on s’aperçoit que rien n’a changé, comme si c’était figé. Cela ne correspond pas à mon esprit d’aventure…

Quelles difficultés avez-vous rencontrées et quels conseils donneriez-vous à des jeunes qui souhaiteraient se lancer dans la création d’entreprise ? 

 La carte de visite doit toujours être à portée de main, à dégainer avant même de dire votre nom. Au travail, en soirée, en vacances, elle sert toujours. Concernant la Chine, très peu de gens parlent anglais et il vaut mieux connaître le chinois. Un bon niveau est évidemment souhaitable. Mais à défaut il vaut mieux avoir une bonne base qui vous permettra de vous débrouiller dans la vie courante et rompre la glace avec vos interlocuteurs chinois, quitte à continuer la conversation en anglais si c’est possible.

______________________________________________

r111.gif Alexandre Lebeuan, créateur de Shanti Travel à Delhi (INDE) 

Pouvez-vous vous présenter et présenter la société que vous avez créée ? 

J’ai créé Shanti Travel en 2005, c’est un Tour Operator de droit indien, basé à New Delhi. Nous sommes trois associés français. Ma compagne et mon associé Mr. Jérémy Grasset. 

En trois ans, l’agence a triplé ses effectifs et compte aujourd’hui une vingtaine de salariés. L’opérationnel est géré principalement par l’équipe indienne, ce qui permet à Shanti Travel de bénéficier de tarifs très compétitifs. L’équipe européenne est composée principalement de jeunes admirateurs du pays, qui de par leurs expériences professionnelles dans le secteur touristique et personnelles sur les routes indiennes et himalayennes, sont les plus à même de répondre aux demandes des clients, rédiger leur programme de voyage et les conseiller sur l’environnement local. Nos équipes partent régulièrement sur le terrain afin de renouveler nos produits et proposer à nos clients les meilleurs lieux d’hébergement. Ces repérages sont aussi l’occasion de vérifier constamment les prestations offertes aux voyageurs.  Je supervise aujourd’hui l’agence et notamment toute la partie production mais aussi la communication et le marketing. Je travaillais déjà en production auprès d’un tour opérateur français avant de venir m’installer ici. 

Les ressources humaines et les finances sont confiées à mon associé M. Jérémy Grasset. A l’origine consultant pour l’implantation d’entreprises françaises en Inde, Jérémy met au profit de Shanti Travel sa formation technique et commerciale. 

Spécialiste des « Voyages Sur Mesure » en Inde, au Népal, au Tibet et au Bhoutan, notre agence est aussi spécialiste du « e-voyage », puisque nous communiquons directement avec nos clients, par e-mail et à l’aide de skype, à l’inverse de la plupart des TO indiens, qui ont des contrats avec des agences de voyages occidentales, et qui par conséquent ne communiquent pas directement avec les voyageurs. 

Grâce à une connaissance approfondie du terrain et une équipe franco-indienne, l’agence a su se distinguer sur le marché, notamment par sa réactivité vis-à-vis de ses clients et le fait que les conseillers voyages soient Européens, ce qui permet une interprétation plus facile des attentes de nos clients. 

Depuis sa création, Shanti Travel a développé deux autres marques : www.breaksfromdelhi.com et www.vintagerides.com . Renouveler nos circuits et offrir des programmes originaux nous paraît indispensable. 

Pourquoi avez-vous choisi de partir à l’étranger pour créer votre entreprise et quelle vision avez-vous sur votre pays d’accueil ? 

Littéralement fasciné par ce pays, c’est en explorant l’Inde que j’ai décidé d’y créer Shantitravel.com. Je sillonne ce pays depuis l’âge de 18 ans, et je pense connaître suffisamment le pays pour prendre le risque d’y créer mon entreprise. Le potentiel touristique y est énorme. L’Inde offre enfin une grande variété de populations, de paysages, de cultures et d’activités, et c’est cette diversité qui fait beaucoup de son charme. Puis le fait de vivre dans un pays qui est en pleine mutation est très captivant, d’un point de vue personnel et professionnel. 

Quelles difficultés avez-vous rencontrées et quels conseils donneriez-vous à des jeunes qui souhaiteraient se lancer dans la création d’entreprise ? 

Des difficultés ? Nombreuses, au quotidien. Ce matin encore j’étais en rendez-vous téléphonique lorsque notre circuit électrique a sauté. Il y a beaucoup de soucis de ce genre en Inde, cela dit, on trouve rapidement des solutions ! Donc des difficultés, oui, mais jamais insurmontables ! Je recommande la patience (pas facile pour moi !), mais aussi de bien s’imprégner de l’environnement socioculturel indien, de bien préparer sa stratégie au départ et de bien s’entourer de manière à pouvoir déléguer sans stresser ! C’est votre réseau qui fera votre succès, les Indiens ont besoin de vous connaître, vous et votre famille pour vous faire confiance, sans quoi rien ou quasi rien ne sera possible.

Plus d’infos : www.shantitravel.com  et www.shantitravel.over-blog.com

_______________________ 

r111.gif Jean-Paul Duvergé, créateur de Asia Safari au LAOS

Pouvez-vous vous présenter et présenter la société que vous avez créée ?

Je suis arrivé au Laos il y a 6 ans (j’ai maintenant 37 ans) après 6 ans passés chez Nestlé. J’ai commencé en travaillant sur Asia Safari qui n’était au début qu’une société spécialisée dans le camping haut de gamme. Suite à des demandes importantes de mes clients pour travailler en tant que réceptif, je me suis dirigé sur ce marché. Depuis 3 ans Asia Safari réalise l’essentiel de son CA dans cette activité réceptive. Depuis nous avons aussi ouvert un petit resort de 6 chambres (www.muangla.com).
Les 2 entités emploient aujourd’hui pas loin de 30 personnes.
 
Pourquoi avez-vous choisi de partir à l’étranger pour créer votre entreprise et quelle vision avez-vous sur votre pays d’accueil ?

Je suis parti m’installer à l’étranger parce que je ne voulais plus travailler en France…besoin d’aventure ! Le Laos a été un gros coup de cœur, aujourd’hui c’est mon pays d’adoption. J’ai une vision positive du pays car c’est un pays qui explose d’un point de vue économique et c’est très excitant de se retrouver dans cette ébullition.
 
Quelles difficultés avez-vous rencontrées et quels conseils donneriez-vous à des jeunes qui souhaiteraient se lancer dans la création d’entreprise ?

On rencontre beaucoup de difficultés. La première est financière car on sous estime souvent les différents coûts d’une création (en particulier dans un pays en développement dont a une image de pays pas « cher »). La seconde est liée aux difficultés de communication. Enfin il faut savoir gérer l’éloignement de sa famille et de ses amis…
Je conseille aux jeunes de bien réfléchir à leur projet (étude de marché, etc.). Une fois qu’ils sont convaincus de leur projet, il faut savoir le défendre. Savoir écouter les bons conseils et ne pas écouter les mauvais ! Enfin être pugnace !

____________________________

r111.gif Ludovic Thiriez, artiste – peintre, Budapest (HONGRIE)

Pouvez-vous vous présenter et présenter la société que vous avez créée ?

Je n’ai pas vraiment créé une société, j’ai simplement décidé de devenir artiste peintre… Donc en fait je suis seul et je créer, je fais essentiellement de la peinture mais aussi des montages sur différents supports.

Pourquoi avez-vous choisi de partir à l’étranger pour créer votre entreprise et quelle vision avez-vous sur votre pays d’accueil ?

J’ai choisi de partir en Hongrie essentiellement parce que ma copine est hongroise, et nous avions prévu d’aller en Hongrie un certain temps. Ensuite aprés mon stage en Suede, je n’avais pas vraiment envie de retourner en France… Il y a tellement de choses, a voir et a decouvrir et une seule vie qui est bien courte.
J’adore mon pays d’accueil et surtout Budapest, la ou je vis… C’est une ville merveilleuse pleine de Vie et d’histoire, des saisons marquées, une ville jeune avec beaucoup de contrastes…. Bref un endroit agréable et propice a l’inspiration.
De plus la vie n’y est pas trés cher si on fait un peu attention.. Ici sasn compter le logement, on peut vivre avec 300 euros par mois et avoir une vie agréable avec des sorties et des petits plaisirs… Petit Hic… la langue.. que je m’efforce d’apprendre non sans tourments…

Quelles difficultés avez-vous rencontrées et quels conseils donneriez-vous à des jeunes qui souhaiteraient se lancer dans la création d’entreprise ? 


Meme si je suis seul dans mon « entreprise », je rencontre des problemes, essentiellement pour l’approvisonnement en matériaux un peu spécifiques. Alors quand il y a beaucoup de petits commerces assez mal répertoriés, et que vous cherchez des produits bien spécifiques commes des raisines d’inclusion, des cubes en bois, des types de peinture un peu spécifiques,  des grands formats de toiles, etc. Bon courage ! Le conseil : Touvez vous rapidement des amis locaux qui parlent bien votre langue ou anglais et qui sont capables de se renseigner pour vous, voir d’appeler les entreprises pour commander et éviter de vous faire arnaquer. Dans le genre, il est étranger et il a de l’argent, ca arrive souvent…

Mais en general il vaut mieux montrer que l’on parle un peu la langue locale, ca rassure les gens et ca leur fait plaisir… surtout quand leur langue est difficile et peu parlée…

Une réponse à “3 questions à…”

  1. 9 05 2008
    Pascal (14:48:37) :

    Bonjour,

    je tiens à vous féliciter pour ce blog très réussi. Ca me donne des ailes pour concrétiser mes projets.

    félicitations aussi au créteur des sites de shanti travel, très beaux sites, ludiques et avec gros contenu.

    En bref, bravo et bonne continuation.

    Pascal

Laisser un commentaire




Quelques jours à Nara |
quelquesjoursakyoto |
Pays d'OZ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la carotte Egyptienne a un ...
| Canada Life
| MERVEILLE DU MONDE