Amaury et Destress Massage BT (HONGRIE)

 

Rencontre avec Amaury, créateur de Destress Massage BT à Budapest.

Fiche d’identité de l’entrepreneur


Fiche d’identité de l’entreprise

Prénom : Amaury

Age : 35 ans

 

 

 


Dénomination : Destress Massage BT

Secteur d’activité : massage

Date de création : 2006

CA (prévision 2007) : 12 000 EUR

Nombre d’employés :

- à l’origine : 1

- Maintenant : 1

Adresse Internet : http://www.destress.net/

p1010306rsolutiondelcran.jpg

Son parcours 

Amaury, 35 ans, originaire de la région parisienne a vécu toute son enfance dans le Sud Ouest. A 16 ans, il arrête ses études pour travailler pendant 10 ans dans la bijouterie de ses parents. Ses grands parents, d’origine australienne, lui offre l’opportunité de reprendre une année d’étude à Sydney. Amaury saisit sa chance et se lance en 2000 dans le massage pour deux raisons :

-         un domaine qui l’intéresse

-         sans le BAC, le choix des études est fortement réduit en Australie.

Il restera 6 ans dans ce pays qui accueille à bras ouvert les étrangers et qui offre une facilité remarquable en terme de création d’entreprise. Il part donc de zéro pour créer sa société de massage, qui va prendre du temps pour grandir : « obtenir des clients dans ce secteur d’activité n’est pas évident, il faut se créer son carnet d’adresses. »

En Janvier 2006, sa copine doit s’expatrier à Budapest et Amaury accepte de la suivre et de tout recommencer en Hongrie. C’est là qu’il rencontre le problème de la langue. Passionné par l’informatique, il se consacre à 100% pour faire son site Internet, du réseautage et de la promotion par tous les moyens (même facebook est un outil utile…). Cette période durera 6 mois pendant lesquelles il est en parallèle sous traitant « masseur professionnel » pour un hôtel renommé de Budapest. Il va donc devoir créer sa société (dont le système de création se rapproche de celui français, c’est-à-dire long et compliqué) et la nommer « Destress Massage BT ».

Le principe ? Faire des massages thérapeutiques pour les personnes stressées ou qui souffrent de problèmes musculaires. La clientèle se résume en grande partie à des expatriés mais Amaury cible de plus en plus les Hongrois, chose qu’il travaille en apprenant la langue.

S’il devait changer quelque chose dans son parcours, Amaury se focaliserait davantage sur la création d’un réseau d’expatriés (comme le font si bien les anglophones.)

Destress massagep1010308rsolutiondelcran.jpgp1010309rsolutiondelcran.jpg

Etre entrepreneur 

Amaury n’a jamais aimé avoir un patron. C’est pour cela qu’il a décidé d’être son propre patron.

Pouvoir organiser son emploi du temps, être indépendant, toucher à tout passionne Amaury. Le point le plus dangereux selon lui est de ne pas savoir s’arrêter de travailler lorsqu’on est entrepreneur, de ne pas savoir dissocier travail et vie privée (surtout quand son lieu de travail, c’est chez soi…)

Des qualités nécessaires pour entreprendre :

-         croire en ce que tu fais

-         être persévérant

-         être dynamique

-         réussir à ne pas s’éparpiller

Créer sa société en Hongrie est compliqué pour un étranger.

On est obligé de passer par un avocat pour les tâches administratives et çà prend minimum 3 mois. « Le système de création d’entreprise fait marcher l’administration hongroise… (rires) »

Il faut payer pour créer sa société et dès qu’on est enregistré, on paie des taxes.

Amaury aime beaucoup Budapest, mais il trouve que les prix ne cessent de croître, et que certains ont du mal à suivre. C’est un pays qui sort du communisme, qui s’attendait à avoir « un grand soleil » avec l’entrée en Europe, et cependant la vie reste dure… » Amaury relève aussi le problème de la corruption.


La France vu par Amaury 

C’est un très beau pays qui offre beaucoup de variétés et une culture passionnante. Cependant, il est content de suivre l’actualité française de l’étranger. Il trouve
la France peu dynamique, une population qui se plaint sans arrêt et un côté administratif on ne peut plus compliqué. Il est donc inconcevable de voir un jour Destress Massage BT en France.

Son bilan ? 

Il ne peut pas être plus optimiste concernant ses prises d’initiatives. Amaury a beaucoup appris et continue d’apprendre. A chaque fois, il est parti de zéro et son business se développe toujours.

© Copyright Association Roulez Jeunesse – 2007 / 2008

8 réponses à “Amaury et Destress Massage BT (HONGRIE)”

  1. 13 07 2008
    anouk (18:58:00) :

    Bonjour Amaury,

    Souhaitant m’installer en Australie, j’aimerai échanger avec vous sur la – les possibilités d’exercer en libéral le massage non thérapeutique.

    Votre expérience ne pourra que m’apporter!

    au plaisir de vous lire très bientot j’espère,

    Anouk.

  2. 19 09 2008
    lory marie claude (07:59:58) :

    bonjour amaury,

    je me suis installée voici 2ans en région parisienne, je propose des massages de détente, je suis formée a la Relation d’Aide par le Toucher, a la PNL (maitre Praticien), et a la relaxation…. je travaille sur « les maux » du corps…
    actuellement je stagne, comment faire et que faire pour réussir a franchir tout les barrages?? Je vous remercie de vos conseils.
    Cordialement
    Marie claude

  3. 2 11 2008
    rémi (17:21:22) :

    Bonjour Amaury,
    J’ai trouvé par hasard cet article sur vous et je suis intéressé par votre parcours. J’étais étudiant il y a deux ans de cela à Budapest à la Business School, Marko utca. Depuis mon séjour en Hongrie, j’ai habité qq temps aux Etats-Unis. D’origine française, je souhaite revenir en Hongrie et y travailler. A ma connaissance, il n’existe pas de réseaux de français à Budapest. Aussi, je souhaiterais dès mon retour, prendre des cours de hongrois intensifs. Je me demandais donc si vous pouviez me donner des noms ou adresses de contacts utiles pour français expatriés à Budapest ou pour prendre des leçons de hongrois. Dans tous les cas, je serais ravi que vous partagiez votre expérience de la vie en Hongrie avec moi (j’ai rencontré peu de français vivant à Budapest de manière permanente). Contactez-moi par email si le coeur vous en dit.
    Rémi

  4. 10 12 2008
    ZAMBELLI (10:08:35) :

    Bonjour,

    Je suis passionnée par ce pays qu’est la Hongrie. Infirmière depuis 33 ans, je ne parle pas le hongrois, mais n’y a t’il aucune possibilité pour un français de faire un séjour professionnel si petit soit il ( jeune femme au pair dans une famille, par exemple)

  5. 14 03 2009
    ioniseur (19:44:02) :

    Son site personnel est très sympathique!
    Et la hongrie reste un superbe pays!
    Gael

  6. 30 08 2009
    mutuelle (17:47:47) :

    je me suis installée voici 2ans en région parisienne, je propose des massages de détente, je suis formée a la Relation d’Aide par le Toucher, a la PNL (maitre Praticien), et a la relaxation…. je travaille sur “les maux” du corps…

  7. 25 10 2010
    Mutuelle (08:51:58) :

    C’est un parcours trés intéressant et satisfaisant. Le massage c’est un domaine qui m’intéresse énormément aussi. Je m’y met pour apprendre ce métier.

  8. 24 07 2013
    DOBREVA (21:41:30) :

    Bonjour monsieur,

    j’ai apprécié votre parcours de « chemins de traverse » . « Là où il y ‘a la volonté il y’a un chemin » comme dit si bien la citation. Prochaine étape….la Bulgarie ?

    Bonne continuation,

Laisser un commentaire




Quelques jours à Nara |
quelquesjoursakyoto |
Pays d'OZ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la carotte Egyptienne a un ...
| Canada Life
| MERVEILLE DU MONDE