Myriam et Gringas (BOLIVIE)

Entreprendre pour les « Gringas« 

p11108411.jpg

 

 

 

Myriam est une entrepreneuse multicasquette. Après avoir subi un premier échec entreprenarial en France, elle débarque en Bolivie ou elle enchaîne les projets de création d’entreprise. Dotée d’un excellent background dans la communication, ses projets internet sont très alléchants.

En France tout roule, mais…

Après un IUP Management à Clermont Ferrand et un DESS dans la communication à Aix en Provence, Myriam, originaire de Paris, enchaîne divers stages dans des multinationales françaises ( Publicis et l’Oreal). Cinq premières années dans les ressources humaines pour terminer en 2005 responsable marketing chez Publicis pour la création d’un site emploi. Pétage de plomb, besoin de vacances… Elle file avec une amie voyager en Amérique du Sud. Pendant son voyage en Bolivie, elle rencontre son futur époux . Coup de foudre pour le pays (et pour l’homme!). Myriam rentre en France le temps de faire ses valises… 3 mois suffisent…

La Bolivie, un pays à fort potentiel.

En l’espace de 2 ans, Myriam a le temps de faire son trou. A la base partie pour rester un an à La Paz, Myriam a l’heureuse surprise de tomber enceinte. Rien ne l’arrête, car elle multiplie ses projets de création : ouverture d’un premier site internet www.thebolivianstore.com qui distribue des produits naturels du pays. Ayant déjà participée à l’ouverture d’un restaurant dans la plus haute capitale du monde, Myriam s’associe avec des locaux pour créer un hôtel de luxe. Mais son projet le plus ambitieux reste « Gringas ». C’est avec une de ses proches amies, Julie (ex-pharmacienne), que l’idée de créer une boutique online émerge: recenser les 30 produits artisanaux phares de chaque pays d’Amérique du Sud tout en y associant une touche européenne (exemple : revisiter le fameux poncho de Bolivie en l’adaptant à la mode européenne). Un projet très ambitieux qui pourrait rapporter gros mais qui est loin d’être facile…

En effet, Julie et Myriam en sont à leurs 10 ème mois de sourcing tellement il est difficile d’y faire son choix et surtout d’y déceler les petites pépites (les meilleurs artisans). Les deux françaises sont certaines du succès de « Gringas » même si aucune étude n’a été réalisée. « Les matières premières sont pas chères, un site internet ne coute pas cher et la main d’oeuvre est relativement bon marché » avoue Myream. « Gringas » ne souhaite pas faire de commerce équitable (c’est à dire en passant par les labels) mais fait tout comme en passant directement par les producteurs.

p11108452.jpgp11108421.jpgp11108472.jpg

Quelle finalité dans tout ca ?

Myriam est passionnée, adore créer et ne pense qu’a entreprendre. Ce qu’elle aime le moins est de devoir suivre ses projets à long terme. Myriam aime cette fonction de créatrice car cela lui permet de faire du business à sa manière. Ses projets ? Gagner de l’argent pour voyager ailleurs et, à nouveau, créer.

Entreprendre en Bolivie.

Créer sa boite dans le pays d’ Evo Morales est rapide, pas cher et très simple (surtout si tu acceptes le problème de la corruption pour accélérer les choses…) « La Paz est une capitale avec un nombre d’opportunités incroyables » nous confie la parisienne. Cependant, entreprendre sur place peut être épuisant. Les locaux ne sont ni rigoureux ni fiables et tout tout se négocie. Myrem avoue avoir du mal à retrouver sa vie parisienne (culture, ciné, café avec les copines, …) mais la beauté et la diversité du pays emportent la partie.

Son bilan.

Myriam ne regrette absolument pas son choix de vie. Ex cadre supérieure au sein d’une grande multinationale, elle préfère largement la liberté que lui offre sa petite structure. Et même si elle est passée d’un pays développé à un pays en voie de développement. Elle s’épanouie tout les jours professionnellement parlant. « Avec un petit budget, tu peux te lancer sur des business ambitieux ».

Selon elle, 3 qualités paraissent indispensables pour entreprendre : avoir la fibre entrepreneur, être obstiné(e) et savoir bien s’entourer.

Merci Myriam pour ces conseils et bon courage pour « Gringas » !

Copyright Roulez Jeunesse – Septembre 2008

3 réponses à “Myriam et Gringas (BOLIVIE)”

  1. 2 01 2009
    lecomte michel (19:16:11) :

    J’ai decouver ce site,et je vois que t’aime entreprendre,et plein d’idees.Moi aussi j’ai plein d’idees,j’ai restaure une grande maison de maitre et je veus faire un comerce,atelie,relait velo(la region est vraimen jolis et sauvage et decore de sites historique)ou bien un hotel ,gite,ou organiser des randonnees pedestre de plusieres jours ( je connais des amis qui sont ok pour faire relais repas et repos.Il y a baucoup de possibilitees.8km de la plage,ou se passe des competitions de surf,desbalades a cheval et surtout le calme la campagne.Si tu peus faire de la pub j’ai des chambres a louer (je peus envoyer des photos) Je contacte a tout hazard, Michel

  2. 19 04 2009
    Jacques GRUENAIS (09:37:00) :

    Je suis « tombé » par hasard sur le site, à la recherche de la STEVIA, après avoir visité Wikipédia, et contacté mon Ami Claude CHAUVINEAU, Ingé. Horticole, grand voyageur, passionné de Plantes et Arbres du monde, comme moi Retraité et « cinglé » de Nature vrai !!!!!!!!
    Bien que père d’un Toubib Homéo, me voilà affublé d’un gentil diabète 2, mon fils d’un Cancer du colon, après une longue discussion nous en sommes arrivés à penser que notre santé future était dans le retour aux plantes dont les Labos ont détournés les résultats, et nous avons opté pour: The Bolivian-Store !!!!!!!!!!!
    La Stévia est parfaite 3 semaines d’activité et : » régulation immédiate de la glycémie ainsi que cholestérol et triglycérides », Stupéfaction de la Diabétologue et son entourage!
    En conclusion:
    Ma chère MYRIAM, continuez a nous chercher tous ces produits dont nous avons tant besoin ici dans nos contrées ou nous ne connaissons plus le goût du vrai, mais ne vous éloignez pas trop pour que nous ne vous perdions!!!!!
    Le bouche à Oreille Commence, Claude vas faire un Article dans une Revue….Moi de mon coté je vais faire les essais pour les produits qui me concernent sous surveillance de mon fils et de l’équipe médicale qui me suit, je vous tiendrai au courant !
    Comme vous mon passé de Commercial pour des Multinationales ne me quitte guère !!!!!!
    Très CordialemenJ

  3. 28 07 2009
    lecomte michel (10:24:21) :

    Bonjour Miriam;je n’arrive pas a vous contacter sur le site habituel que faire? Michel

Laisser un commentaire




Quelques jours à Nara |
quelquesjoursakyoto |
Pays d'OZ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la carotte Egyptienne a un ...
| Canada Life
| MERVEILLE DU MONDE