Patrice et Coquetteries (CHILI)

Histoire d’un non-succès 

Rencontre avec Patrice, 36 ans, à Santiago du Chili, qui a pu nous raconter son aventure d’une année de créateur d’entreprise, le 08/06/08.

p1070431.jpg

 Son parcours 

Diplômé de la faculté de pharmacie d’Angers, Patrice entame sa carrière dans un grand laboratoire pharmaceutique. Chef de produit chez Roche / Aventis durant 6 ans, Patrice décide de quitter la douceur angevine. Un congé sabbatique de 12 mois lui permet de partir seul à la découverte du monde. Une aventure exceptionnelle qui lui fera mettre les pieds pour la première fois au Chili et qui aura également mis une jeune femme chilienne sur sa route qui deviendra sa femme… De retour au pays, Patrice cherche naturellement à tout prix à retourner au Chili pour s’installer à Santiago. Roche ne lui propose aucune solution et Patrice décide de partir en Amérique du Sud sans parler un seul mot d’espagnol et en ayant une seule idée en tête : créer son entreprise. 

De la pharmacie à la lingerie  Arrivé au Chili avec quelques idées notamment dans les domaines de la cosmétique et de la lingerie, Patrice fait la rencontre d’un français également intéressé par un projet d’ouverture de magasin de lingerie dans la capitale chilienne. Une étude de marché plus tard, les deux hommes s’associeront à parts égales pour créer “Coquetteries”, magasin de lingerie, cosmétiques, sacs et bijoux au féminin. La recette ? Un positionnement haut de gamme proposant des produits chers dans un quartier chic de Santiago. La boutique sera inaugurée en décembre 2006, 8 mois après l’arrivée de Patrice au Chili. 

Les résultats n’atteignent pourtant pas le rendement esperé et les fins de mois sont difficiles pour les deux associés qui n’arrivent pas à faire décoller l’activité de la boutique malgré de nombreuses publicités dans les journaux.

  p1070429.jpgp1070430.jpg

1 an plus tard, les raisons d’un échec… 

Malheureusement, Coquetteries n’étant pas une entreprise viable, le mois de décembre 2007 verra la fermeture de la boutique. Ce fut pourtant une grande fierté pour Patrice qui voit en cette aventure une sorte de MBA à lui. Mais si c’était à refaire, il modifierait tout de même le concept de son entreprise : 

-          changer l’emplacement du magasin -          vendre des produits moins chers 

Patrice ne cache tout de même pas le fait que la cessation d’activité fut un grand soulagement pour lui. 

La vie d’entrepreneur au Chili 

Patrice a beaucoup apprécié le fait de pouvoir gérer son propre projet comme bon lui semble. Il a pu se sentir totalement libre dans ses choix et ses décisions même si la vie est beaucoup moins facile lorsque les résultats financiers ne sont pas au rendez-vous. Le Chili est pourtant un pays économiquement stable avec une bonne croissance, tout a fait favorable aux entrepreneurs désireux de s’installer en Amérique du Sud. Il existe donc de nombreuses opportunités  à saisir en tenant tout de même compte du petit marché que représente le Chili. 

Bilan 

Cette aventure, même si elle ne fut financièrement pas un succès, a permis à Patrice de mieux se connaître. Il en retire une expérience tout à fait positive et lui a permis de mieux comprendre le système chilien. 

Si vous avez l’intention d’ouvrir une boutique à votre tour, n’hésitez pas à suivre les 3 conseils de ce jeune heureux papa d’une petite Isabelle : 

-          avoir un bon emplacement -          avoir un bon emplacement 

-          et avoir un bon emplacement ! :-)

p1070434.jpgp1070438.jpg

 

……… 

Copyright – Roulez Jeunesse – Juin 2008 

   

2 réponses à “Patrice et Coquetteries (CHILI)”

  1. 12 07 2008
    patrice (06:21:11) :

    Bien joue l article … dommage qu on ai pas fait une photo tous les 4..
    le titre est bien choisi… vous savez que vous serez les bienvenus pour un prochain passage a Santiago. J hesiterai pas a vous contacter de retour en France pour qu on se prenne un verre de layon dans la doutre.

    Biz
    Patrice, Karen et Isa

  2. 2 09 2008
    ROTH Hervé (10:06:58) :

    Bonjour Patrice,
    On ne se connaîtra vraisemblablement que par mail interposé. Je suis Hervé ROTH Reponsable du Pôle Accompagnement / Conseil / Formation
    Vie Associative
    (Direction du Développement de la Vie Associative Ville d’Angers)

    Je suis avec attention le parcours des jeunes qui sillonnent le globe avec les missions que vous connaissez et ai lu avec intérêt l’article paru. Sensible aux projets qui sont lancés mais également (sans doute) sensible aussi à ceux qui connaissent plus de difficultés, Matthieu (pour Roulez Jeunesse) m’a transmis la présentation du rédactionnel “Patrice et Coquetteries (CHILI)”.
    Par ailleurs chargé de com. pour l’association S.O.S Amitié Internet, je lui avais expliqué en quoi le dispositif d’écoute http://www.sos-amitie-internet.fr/ pouvait en tout anonymat et confidentialité répondre aux personnes qui, francophones, pouvaient à un moment donné de leur vie, connaître des phases peu évidentes et souhaiter en parler sur le net.
    Voilà, rien « à vendre » de mon côté, seulement une idée qui fait son chemin et qui peut permettre de retrouver un sillon de vie plus dans les normes, parfois.
    Bonne continuation à vous, et reste, si vous le désiriez, à votre disposition.
    Hervé Roth (un autre Angevin)…

Laisser un commentaire




Quelques jours à Nara |
quelquesjoursakyoto |
Pays d'OZ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la carotte Egyptienne a un ...
| Canada Life
| MERVEILLE DU MONDE