Patrick et Electrik (SLOVAQUIE)

C’est à Bratislava que nous avons rencontré Patrick Le Gall, 53 ans, créateur de la société Electrik SARL.

Patrick Le Gall – 53 ans

Fiche d’identité de l’entrepreneur


Fiche d’identité de l’entreprise

Prénom : Patrick

Nom : Le Gall

Age : 53 ans


Dénomination : Electrik SARL

Secteur d’activité : Etudes et fournitures de systemes electroniques

Date de création :  2002

Nombre d’employés :

- à l’origine : 2

- Maintenant : 65

Adresse :

Electrik, s.r.o

Kosicka 37

821 09 BRATISLAVA

electrik@electrik.sk


Tel : 00421 2 50 20 30 10

Fax : 00421 2 50 20 30 19

Electrik SARL – Etude et fournitures de systèmes éléctroniques


p1010015.jpg

Electrik SARL

La société Electrik SARL déploie ses activités notamment dans le domaine d’étude, de fournitures complètes des systèmes électriques et des systèmes de gestion des process technologiques et des bâtiments, des travaux de montage et de maintenance.

Les activités de la société sont d’envergure internationale principalement au sein de l’Union Européenne et des pays de d’Europe de l’Est.

 

p1010007.jpgp1010004.jpgp1010003.jpg

Patrick Le Gall : son parcours

Electricien de formation, Patrick a travaillé plus de trente ans sur l’export ce qui lui a permis de beaucoup voyager notamment dans le cadre de contrats de rénovation des ambassades de France dans différents pays du monde. C’est en 1979, qu’il met les pieds pour la première fois en République Tchèquo-slovaque avant de revenir s’installer à Prague en 1993 pour travailler chez SDELL jusqu’en 1999. Après quelques problèmes au sein de la société, Patrick décide de racheter la filiale électrique de SDELL, Electropuce, avec deux associés pour s’installer en 2000 à Bratislava. L’association des trois hommes s’arrêtera deux années plus tard et Patrick se lance donc en 2002 dans la création de la société Electrik avec son ancienne assistante qui est maintenant sa femme !

Aujourd’hui Patrick est à la tête de plus de 15 personnes dans les bureaux d’études et de 50 ouvriers de montage.

Entreprendre en Slovaquie

Sans attache particulière en Slovaquie, Patrick n’était pas prédestiné à créer son entreprise. C’est une suite d’évènements et d’opportunités qui l’ont poussé à se lancer dans l’entreprenariat. Les procédures administratives ont été simples et rapides puisque la société Electrik a vu le jour en une petite semaine.

Le métier est intéressant : démarchages, rencontres, démarches administratives, management et recherche de terrain afin de partir de rien et de remettre un projet complet clé en main.

Cela n’a pourtant pas été aussi simple de rentrer dans le marché slovaque qui nécessite un vaste réseau de contacts dans une société du travail où le relationnel joue un rôle important. Le fait de parler la langue du pays est un atout indéniable pour un entrepreneur installé dans un pays étranger. L’investissement en terme de temps de travail ne se compte pas et le fait de travailler avec son épouse facilite beaucoup la gestion de la vie privée face à la charge de travail. Un grosse partie du temps est consacrée à la responsabilisation des employés et principalement des jeunes. Ce processus est de plus en plus difficile avec les personnes plus âgées pas habituées à se prendre en main après des années de communisme dans un pays encore fortement marqué par son passé.

Les challenges et les projets de développement de Patrick ne manquent pas : Ukraine, Roumanie… Sa société est aujourd’hui à une période charnière où la stratégie de développement prend toute sa place. Avec un CA annuel qui est passé de 7 millions de couronnes slovaques à 50 millions en 7 ans, Electrik devrait en 2008 franchir une nouvelle étape.

La Slovaquie

Patrick se sent pleinement intégré en Slovaquie, pays qu’il a vu grandir entre 2000 et 2007. Les opportunités ne manquent pas dans ce petit pays premier producteur mondial d’automobiles par habitants. Pourtant la main d’oeuvre commence à manquer et les grosses multinationales comme Kia, Mercedes, PSA commencent à aller chercher leurs ouvriers en Pologne ou en Ukraine.

Il reste tout de même de nombreuses opportunités dans les services notamment dans la communication et le management.

Le revers de la médaille est vite vu puisque l’on sent bien que si le secteur de l’automobile s’enraille, c’est toute la Slovaquie qui en fera les frais.

Bilan

Patrick dresse un bilan extrêmement positif après 7 années passées en Slovaquie. Sa société Electrik a connu un développement rapide. Sa vie est maintenant faite à Bratislava dans une ville qu’il apprécie et où il a sa famille. D’autre part, Patrick n’a pas un point de vue très positif sur la France, pays trop syndicalisé et pas assez entreprenant à son goût.

Pour réussir, suivez ses conseils : donnez de votre temps et de votre personne, soyez bosseur et ne sous-estimez pas les relations humaines !

Image de prévisualisation YouTube

© Copyright Association Roulez Jeunesse – 2007 / 2008

2 réponses à “Patrick et Electrik (SLOVAQUIE)”

  1. 3 09 2009
    Neveceralova Katerina (11:18:21) :

    Bel exemple comment on peut batir une carrière sur des mensonges!:)

  2. 22 09 2017
    Djijo (10:15:40) :

    l audace et la lucidité et beaucoup d ouverture d’esprit moteurs de la réussite. Bravo exemple pour les hesitants

Laisser un commentaire




Quelques jours à Nara |
quelquesjoursakyoto |
Pays d'OZ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la carotte Egyptienne a un ...
| Canada Life
| MERVEILLE DU MONDE