Philippe et la Maison de Sarah (CROATIE)

 

Fiche d’identité de l’entrepreneur


Fiche d’identité de l’entreprise

Prénom :Philippe

Nom :Frattini

Age : 40 ans


Dénomination : La Maison de Sarah

Secteur d’activité : Patisserie

Date de création :  2003

La Maison de Sarah

Originaire d’une famille de pâtissier, c’est tout naturellement que Philippe s’oriente vers ce métier. Le savoir faire en poche, sa soif d’aventures et de voyages le poussent à « s’exporter » dès l’âge de 20 ans. Il faut dire que la « french touch » dans la boulangerie pâtisserie est appréciée mondialement, et il n’était pas dur à l’époque de trouver un boulot dans les hôtels. C’est ainsi qu’il réalise un quasi tour du monde, en travaillant plusieurs années aux USA, au Canada, en Israël, en Irlande, au Venezuela,…En 1990, il débarque en Martinique et fonde avec son frère un restaurant qui rencontre très vite un grand succès. Mais des « erreurs de jeunesse » le contraignent de fermer son restaurant. Pas facile de se voir propulser chef d’entreprise à 24 ans ! Il repart travailler à l’étranger pendant quelques années et revient ensuite une nouvelle fois en Martinique pour relancer sa carrière d’entrepreneur dans la restauration. Cette fois-ci, c’est la bonne, et son nouveau restaurant cartonne aussi bien dans sa gestion que dans la satisfaction des clients ! C’est alors que Philippe fait la rencontre d’un client croate, habitué de son restaurant, qui lui parle de son pays. Désireux d’en savoir plus, Philippe part alors en vacances la bas…Et il s’y plait ! Il décide alors de se lancer dans un nouveau challenge en 2003 en venant s’installer en Dalmatie, avec pour seul acquis son savoir faire de pâtissier. Il trouve un local, lance les pénibles démarches pour créer son entreprise (il est long et compliqué de créer son affaire en Croatie : tout est très hiérarchisé, il faut un visa de travail,…), et se remet au fourneau…Bien qu’il soit le seul sur ce créneau à Split, les premières années sont difficiles, et il doit travailler d’arrache pied tous les jours pour pérenniser son business…Aujourd’hui, son affaire tourne bien et il emploie 4 personne. Mais Philippe ne souhaite pas s’arrêter là, il envisage maintenant d’étendre son activité à la capitale Zagreb ou il va ouvrir un salon de thé dans les prochains mois, avec un  déménagement à la clef pour lui et sa petite famille…

La Maison de SarahLa Maison de SarahLa Maison de Sarah

 

 

A propos de la Croatie.

 

 

Philippe se plait beaucoup en Dalmatie qu’il apprécie pour son cadre de vie idéal. Le soleil, une mer turquoise, il est vrai que ça fait rêver !!C’est un peu la « dolce vita » la bas (tout au moins dans le Sud, il parait que la vie à Zagreb est bien différente), un rythme à la méditerranéenne, etc.…mais c’est justement cette « cool attitude » qui peut être gênante parfois, les gens ne tiennent pas forcément leur paroles (il paraîtrait que les femmes sont plus fiables que les hommes au travail.. ;), les choses traînent, la magouille est la,…

 

Il existe encore de nombreuses opportunités d’affaires en Croatie, mais il faut faire bien attention à ne pas gêner les autres, sinon les problèmes arrivent vite…

 

Philippe se sent très bien intégré à la Croatie, pays qui a vu naître ses deux enfants (la réussite dont il est le plus fier !), et même s’il ne maîtrise pas encore parfaitement la langue (tout le monde parle bien anglais ici !), il a de nombreux amis croates.

 

 

Et la France ?

 

Philippe garde beaucoup de liens avec son pays natal. Les amis c’est très important pour quelqu’un qui vient du Sud Ouest. Alors il y retourne presque tous les 3 mois, et il en profite toujours pour aller voir un petit match de rudby à Agen…Mais c’est la « routine française » qui lui déplait le plus. Il estime que l’ambiance s’est beaucoup dégradée ces dernières années, les gens se sont appauvris… Bref il ne garde pas une vision très optimiste de notre pays, même si il suit régulièrement son actualité et qu’il n’envisage pas autre chose qu’une éducation française pour ses enfants.

La Maison de Sarah

 

 

Bilan et conseils

 

 

Philippe garde un bilan très positif de son expérience entrepreneuriale, même s’il estime que rien n’est jamais acquis. Il faut toujours continuer, persévérer…

 

Ce qu’il aime le plus dans son métier de créateur d’entreprise ? La créativité ; la satisfaction de voir que ce qu’on a accompli fonctionne bien.

 

Le flair, l’instinct et la créativité sont pour lui des qualités essentielles pour entreprendre.

 

Enfin, son conseil : justement, ne pas écouter les conseils !

 

Il faut y aller et oser, et ne pas toujours suivre l’avis des autres…

 

 

A bon entendeur, salut !

© Copyright Association Roulez Jeunesse – 2007 / 2008

21 réponses à “Philippe et la Maison de Sarah (CROATIE)”

1 2
  1. 14 12 2009
    Philippe (12:10:01) :

    Bonjour,
    Je vis a Zagreb depuis 16 ans et j’envisage d’ouvrir un restaurant.
    Pourrions nous nous rencontrer afin d’apprendre un peu de votre experience?
    Merci d’avance.
    Philippe

  2. 17 12 2009
    Robert (11:42:55) :

    super sympa !

  3. 12 02 2010
    said (08:56:43) :

    bonjour à vous tous
    nous sommes un jeune couple quisouhaite infinément réaliser leur réve, celui de s’ilstaler en croatie, et nous cherchrons savoir comment faire ?
    nous souhaitons ouvrir un restaurant de specialité amazigh kabyle, et representé l’Algerie et la kabylie en particulier
    Pourquoi pas trouver aussi des partenaire
    Dans l’attente, euillez recevoir nos salutations fraternelle les meilleurs
    beckam.n7@hotmail.fr
    merci

  4. 23 05 2010
    meckler (17:49:47) :

    Bonjour,

    Nous avons créer une société (doo) en croatie en 2008

  5. 23 05 2010
    meckler (17:57:31) :

    Bonjour,

    Nous avons créé une société croate (doo) en 2008 et avons acquis une propriété par le biais de la société. Projet dans l’écotourisme en zone rurale (les plateaux de la Lika). Nous sommes à deux mois du grand départ et un peu inquiets quand à l’obtention des permis de tavail (nos correspondants sur place nous laissent entendre que ce n’est pas gagné). Nous avons tout vendu en France et avant de réinvestir cet été en croatie nous aimerions connaître votre avis sur nos chances quant à l’obtention des papiers,même si c’est long ce n’est pas grave. Merci d’avance, si toutefois vous avez le temps de répondre.

  6. 15 09 2012
    POUEYO Sabine (12:55:56) :

    Bonjour,

    Originaire d’Oloron Ste Marie actuellement sur Bordeaux J’envisage de m’installer en croatie avec mon compagnon, mais nous aurions besoin de renseignements de personnes vivant et travaillant déjà la bas pour des tuyaux.
    Merci d’avance
    Sabine POUEYO

1 2

Laisser un commentaire




Quelques jours à Nara |
quelquesjoursakyoto |
Pays d'OZ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la carotte Egyptienne a un ...
| Canada Life
| MERVEILLE DU MONDE