Thierry et The Bamboo Factory (VIETNAM)

Une création écolo…

 

Agé de 37 ans, Thierry gère aujourd’hui deux sociétés dans le bois. Directeur de The Lacquer Factory et fondateur/directeur de The Bamboo Factory, il dirige près de 400 employés au Vietnam. En 4 ans, ses deux entreprises représentent un Chiffre d’Affaire de près de 5 millions de dollars. Découvrez le parcours passionnant de Thierry et ses clefs de succès ci-dessous.

p1060364.jpg

Son parcours

Moitié tunisien moitié parisien, Thierry est diplômé en 93 de la fameuse école de commerce parisienne : HEC. Appelé par l’état français, il réalise son service militaire en Afrique du Sud. Thierry a le goût pour les initiatives : après avoir participé dans la construction d’une école au Mali, il part rendre visite à un très bon ami à Hanoi. Se découvrant une passion pour l’Asie, il décide de donner de son temps pour créer une école pour sourd et muet au Vietnam. Thierry ne chôme pas. Partant du constat qu’on trouve du bois de qualité sur place mais que le design de qualité n’existe pas encore, il décide de monter sa première société avec son fidèle ami (capital de départ : 40 000 francs). Seulement, la crise de 1997 met un terme à cette petite entreprise. Thierry ne se lamente pas et rentre en France pour travailler chez Adecco en tant que manager pendant 2 ans. Sa première expérience lui a beaucoup apporté et il sait que ça ne sera pas la dernière. Fin 99, Eric Merlin (propriétaire d’Apple Tree et investisseur renommé au Vietnam) contacte Thierry pour manager une entreprise, The Lacquer Factory, au Vietnam. A capital 100% étranger, Thierry dispose alors d’une large marge de manœuvre. Le principe est simple : appliquer la laque traditionnelle vietnamienne sur des objets design à l’occidentale. Pour cette société, Thierry rencontre les acheteurs du grand groupe suédois Ikea. Ils veulent proposer dans leurs magasins du parquet en bamboo. Après réflexion, il relève le défi. En 12 mois, Thierry recrute, trouve des partenaires, empreinte aux banques et créer sa propre usine de 13 000 m² qui compte 200 employés. Afin de ne pas tomber dans le piège du « 1 produit pour un client unique », Thierry diversifie son activité fin 2006 pour élargir son panel de client. Il propose ainsi des produits pour le grand public ainsi que des matières premières pour les constructeurs. Le bamboo, étant une plante et non pas un arbre, présente des atouts considérables. En plus de son aspect écologique, le bamboo grandit vite (près de 12 mètres en 3 ans) et pousse partout. Thierry s’en sert dans sa stratégie marketing : « Avec Bamboo Company, pas de déforestation ». Il ne reste plus qu’à Thierry d’obtenir ses propres terres pour y cultiver son propre bamboo et ainsi se développer davantage.

p1060367.jpgp1060357.jpg

Pourquoi entreprendre ?

On l’a compris, Thierry a ça dans le sang. Depuis toujours, il a fait des associations, participé à des projets humanitaires et aujourd’hui créé une société écologique qui marche… Son 1er échec lui a permis d’acquérir une lucidité qui lui a beaucoup servi pour la suite. « Cette création d’entreprise est une succession de facteurs… » Aujourd’hui, Thierry ne regrette rien. Il estime apprendre 10 fois plus vite en ayant créé qu’en restant dans une grosse entreprise. Il apprécie sa liberté totale et parviens même à gérer parfaitement vie privée et vie professionnelle.

Entreprendre au Vietnam ?

Le Vietnam apparaît pour tous les touristes comme un pays de rêve : il fait beau, les paysages sont magnifiques, les locaux sont souriants, les femmes sont jolies, la croissance est à deux chiffres et la vie ne coûte pas cher. Le Vietnam parait ne présenter que des avantages…Cependant, Thierry avoue volontiers que c’est un pays fatiguant, stressant, en perpétuel mouvement, en plein boom et donc en pleine spéculation. L’éducation est un point noir du Vietnam et c’est pour cela que le plus usant reste la formation des vietnamiens… « Il faut sans cesse se répéter… De temps à autres, ils manquent un peu de bon sens… »

Pour Thierry, la clef de réussite au Vietnam est de trouver la bonne main d’œuvre, de la former et de réussir à la garder.

p1060356.jpgp1060352.jpgp1060349.jpg

Le Bilan ?

Selon Thierry, les trois qualités pour entreprendre au Vietnam sont :

- d’avoir du temps et de l’énergie

- d’être lucide et de savoir s’adapter

- s’avoir s’entourer…

Thierry ne regrette rien de son parcours. Il a vécu 15 années très riches. Il a l’impression d’avoir progressé plus vite que s’il était resté en France. Il est fier d’être parvenu à créer quelque chose dans un environnement différent. Même si Thierry ne pensait pas que cette expérience serait si dure et si fatiguante, il conseille aux jeunes :

« Venez ! Lancez vous ! Allez voir ! N’essayez pas si vous n’êtes pas sûr de vous… Mais faites le, même si tu te plantes, tu apprends tellement… »

Image de prévisualisation YouTube

©Roulez Jeunesse, Avril 2008

22 réponses à “Thierry et The Bamboo Factory (VIETNAM)”

1 2
  1. 13 02 2011
    bo (21:25:31) :

    bonjour,

    Nous avons un budget de 10 000$ et nous souhaitons faire bâtir notre maison en bambou. Nous avons un terrain au Cambodge que nous avons aménagé en janvier 2011.
    Pourriez vous me contacter par mail pour connaitre vos tarifs et le délai de construction.
    Merci
    Mr et Mme BO

  2. 11 10 2011
    delesalle (21:03:43) :

    Bonjour Thierry,

    J’ai pris connaissance du programme Mobil’Asia sur le Lieu du Design aujourd’hui et suis tombée sur votre profil en consultant les entreprises en partenariat avec l’association.

    Je suis actuellement en 4ème année à l’ESAD (Ecole de Design) de Reims et je prévois de partir en stage fin janvier 2012.

    Je m’adresse directement à vous car nous avons des centres d’intérêts similaires : le désir d’entreprendre, l’amour du Vietnam, l’esprit associatif et une touche créative. Je rentre tout juste d’un voyage en Asie du Sud Est de 2 mois et j’ai eu une gros coup de coeur pour le Vietnam.

    Je suis une jeune designer et souhaiterais approfondir mon cursus par une experience humaine et professionnalisante. Je parraine un enfant sourd et Muet à l’école My Lam à Rach Gia. Je leur ai rendu visite cet été et envisage de m’y investir un peu plus via mon futur métier. Prendre contact avec vous me permettrais de mieux comprendre les orientations de Bambou Factory et à terme si possible d’y faire un stage.

    L’école My Lam a un potentiel créatif (surtout en broderie) et les jeunes y sont motivés et talentueux. Ils vendent déjà leurs créations dans le Nord (Lille). Le président est motivé pour ouvrir le champs créatifs et « rajeunir » les créations un peu « vieillottes ». Si je me projette un peu plus loin dans mon parcours j’aimerais après mes expériences leur proposer des ateliers leur permettant de créer des objets un peu plus design …

    Voilà je vous envois ce petit mot spontanément car votre parcours et projet d’entreprise m’intéressent et échanger avec vous pourrais m’aider à m’orienter.

    Dans l’attente d’un retour je vous souhaite une très bonne continuation.

    Cordialement,

    Justine

  3. 23 10 2011
    covet (10:37:35) :

    Bonjour, je vis au Vietnam (Hanoi) depuis 2 ans avec ma femme et mes deux filles et notre rêve est d’avoir notre maison, nous avons un terrain de 275 mcarré (à 28km de Hnaoi) mais avec seulement 15 000 euros pour faire construire notre maison c’est impossible. Pensez-vous que faire construire une maison en Bambou puisse se faire avec ce montant? Ou bien connaissez-vous d’autres matériaux qui nous permettrait de construire notre maison pour 15 000 euros? Je vous remercie d’avance et bravo pour votre site et vos paroles, DU VECU.

    ENcore merci pour tout ludo

  4. 22 05 2012
    Roque (11:18:35) :

    Bonjour ,

    Je peux vous fournir en bois exotiques de RDC et de bois européen .

    Bien à vous

    Jean-Paul Roque .
    26 rue des peupliers .
    64300 Orthez . France .
    TEL ++ 33 559 691 371
    GSM ++ 33 611 345 120 .
    Email / jpr64@sfr.fr
    jean-paul.roque@club-inernet.fr
    jpr64300@gmail.com
    Skype / jeanpaulroque .

  5. 25 01 2015
    Vitorio Caldoncelli Vidal (17:55:13) :

    Bonjour Thierry MERMET.
    Je me permets de venir vers vous car je souhaiterais vous rencontrer.
    Je vie en France, Région Parisienne à Vincennes.
    La filière Bambou m’intéresse. Du 1er au 30 avril 2015, je dois me rendre au Nord Vietnam et Laos avec un objectif : visiter des ateliers et usines de traitement et transformation de cette graminée, surtout dans la construction de maisons et développer cette filière Bambou au Brésil.
    Serriez-vous disponible pendant mon séjour, pour que l’on se rencontre ?
    Pourriez-vous me proposer un RDV par retour d’émail ?
    Avec tous mes remerciements.
    Bien cordialement

    Vitorio.
    25-01-2015

  6. 8 07 2016
    turpin jacques (22:22:10) :

    amoureux du vietnam … MERCI DE constater votre parcours .JACK SUR HANOI DE TEMSP EN TEMPS ….

  7. 8 12 2016
    Henri (22:29:45) :

    Je désire savoir si vous fabriquez des planches de bambou de 200 X 10 X 2500 mm si oui quel prix et quel quantité merci Tel 07 85 36 99 35

1 2

Laisser un commentaire




Quelques jours à Nara |
quelquesjoursakyoto |
Pays d'OZ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la carotte Egyptienne a un ...
| Canada Life
| MERVEILLE DU MONDE