Yann et Asiaweb Service (THAÏLANDE)

Rencontre avec Yann Le JAN, créateur de Asiaweb Service à Bangkok

Fiche d’identité de l’entrepreneur


Fiche d’identité de l’entreprise

Prénom : Yann

Nom : Le Jan

Age : 39 ans

 

 

 


Dénomination : Asia Web Service

Secteur d’activité : informatique

Date de création : 2000

CA  : 300 000 EUR

Nombre d’employés : 22

Adresse Internet : http://www.asiawebservice.com 

p1070123rsolutiondelcran.jpg

Son parcours 

Originaire de Nantes, Yann commence par une fac de droit. Après son service militaire, il abandonne ses études de droit pour se lancer dans une école de commerce à Paris. Yann est alors passionné par l’informatique et se découvre, grâce à l’ouverture internationale de son école, une passion pour l’étranger. Un stage de 6 mois dans le sourcing à Hong Kong va lui permettre de se doter d’une première expérience en Asie.

p1070128rsolutiondelcran.jpgp1070121rsolutiondelcran.jpg

En 1994, Yann s’engage pour 4 ans en France dans une société de Software. Il progresse rapidement pour devenir responsable grand compte. C’est au cours d’un salon qu’il rencontre ses futurs associés Thaïlandais. A 30 ans, Yann connait Paris et ressent le besoin de changer d’air. Il plie ses bagages pour s’envoler vers
la Thaïlande rejoindre ses nouveaux associés, toujours dans le secteur de l’informatique. En 2000, leurs relations se corsent « j’ai beaucoup donné (relations, compétences, réseau, …) pour pas grand-chose en retour…  J’avais donc le choix entre rentrer en France ou créer quelque chose en Thaïlande. » Yann retiendra la deuxième solution et crée ainsi Asiaweb Service. Il se lance à fond, investit tout son capital et recrute 4 personnes. Le principe ? Une société qui propose des services informatiques comme la création de site internet, du design, du référencement ou encore la mise en place d’intranet. Son premier contrat avec la chambre de commerce Franco-Thaï lui donne des ailes et il devient la référence Web des français en Thaïlande. Le business se développe à merveille jusqu’en 2003. En effet, la crise asiatique du SRAS et de la grippe aviaire fait très mal aux sociétés de services. Les budgets de ses clients se resserrent. « C’était une catastrophe, nos contrats de maintenance se sont effondrés en effet boule de neige » nous confie Yann.  C’est donc la crise et il se retrouve dans la période la plus difficile de sa vie professionnelle : le stress est à l’apogée. Des mesures draconiennes sont alors prises et Asiaweb Service passe de 8 employés à un seul. Après persévérance, l’équilibre est rétabli fin 2004.

« En 2005, Yann développe un nouveau projet : un software dont le but est d’améliorer la gestion du back-office des groupes hôteliers. Son projet prend rapidement de l’ampleur grâce en autre à l’intérêt du groupe Accor… A sa plus grande fierté, il parvient même à concurrencer ses rivaux américains. Pour assurer le succès de cette nouvelle entreprise, Yann prospecte de manière plus signiicative le marché Asiatique.

Aujourd’hui, Yann est à la tête de sa société Asia Web Service qui emploie 14 personnes et représente un chiffre d’affaire annuel de 300 000 euros.

 p1070130rsolutiondelcran.jpgp1070129rsolutiondelcran.jpg

Créer en Thaïlande ? 

Yann considère que le montage d’une entreprise en Thaïlande est assez compliqué du fait :

-         De ne pouvoir détenir que 49 % du capital (excepté dans certains secteurs d’activité)

-         D’être soumis à des obligations en termes de recrutement

-         De devoir investir un capital de départ important

-         D’être soumis à une fiscalité élevée.

Il conseille à tout entrepreneur de passer par le BOI (Board of Investment) qui propose des facilités en termes d’investissement.

Yann émet dans une certaine mesure le problème de la compétence des Thaïlandais. « C’est une population extrêmement gentille et souriante, cependant, d’un point de vue professionnel, ils manquent parfois de rigueur, d’initiative, ou même de fidélité envers leur entreprise. »

Le tableau que dresse Yann de la Thaïlande peut paraitre quelque peu noir… Cependant, il admet que la beauté du pays, la sympathie des gens et le confort de vie remporte largement la partie. « 
La Thaïlande est un magnifique pays, mais y venir en simple touriste est bien différent que d’y vivre et d’y travailler. »

Le bilan ? 

Après 9 ans en Thailande, son bilan est extrêmement positif. Il a appris une nouvelle culture, appris à travailler, à créer des sociétés à l’étranger tout en les développant, et à relever la tête dans les moments les plus difficiles.

Pour Yann, les qualités qu’il faut pour entreprendre se résument à savoir prendre des risques, savoir anticiper et écouter les autres.

Image de prévisualisation YouTube

© Copyright Association Roulez Jeunesse – 2007 / 2008

Laisser un commentaire




Quelques jours à Nara |
quelquesjoursakyoto |
Pays d'OZ |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la carotte Egyptienne a un ...
| Canada Life
| MERVEILLE DU MONDE